J’installe la fibre – journal d’une installation avec Orange (octobre – novembre 21)

Publié le Catégorisé comme essais

Avant la pandémie, j’avais tenté de faire installer la fibre à mon domicile. Cela avait été sans succès. Rappelé le 11 octobre 2021, je relance pourtant cette installation. Je vais proposer ici en “témoignage” le déroulé de l’installation et l’historique des étapes. Cela se fera sous la forme d’un “journal” enrichi au fur et à mesure. En principe le 3 novembre, tout devrait fonctionner !

L’ADSL pose de nombreux problèmes

Le débit ADSL est très irrégulier. Et si je reçois la télévision c’est avec le support complémentaire du réseau hertzien et de la bonne vieille antenne.
Il est arrivé que le recours à une plateforme de streaming aboutisse à un écran figé.

Je ne réside pourtant pas dans une campagne perdue. Mais visiblement je suis tout de même “en bout de ligne” dans mon secteur…

Certains jours, quand les voisins se connectent, le débit prend un sacré coup dans l’aile. Il suffit de regarder le test de ce matin (l’un des pires) pour constater qu’on est bien en dessous de l’espéré.

Il est clair que progressivement les opérateurs vont abandonner l’ADSL au profit de la fibre compte tenu des investissements conséquents.

Une installation pas forcément simple

Si vous résidez dans un immeuble collectif récent, en principe les gaines nécessaires au passage de la fibre ont été installées. Dans tous les cas, les travaux seront à la charge du ou des propriétaires. Il en va de même pour une maison construite récemment. En principe, il n’y aura plus qu’à “connecter”.

C’est parfois plus compliqué pour une habitation plus ancienne. En principe l’installation de la fibre devra pouvoir s’effectuer en passant par les gaines dévolues autrefois au réseau téléphonique “cuivre” ou à l’ADSL . Mais faut-il pouvoir retrouver le fameux “regard” P&T.

Dans certains cas, il faudra passer en “aérien” mais ce n’est pas votre installateur Internet qui viendra percer votre façade. Ou bien il faudra percer une tranchée car e, principe aujourd’hui on n’ajoute plus de nouveau fil sauf besoin particulier…

Si des travaux sont à prévoir, ils sont en principe à la charge du propriétaire. Si vous êtes locataire, il n’est pas toujours simple de “convaincre” le propriétaire (bien qu’à terme il faudra bien que les travaux soient effectués).

Il faudra donc avant la visite du technicien, que vous puissiez évaluer la situation même si le commercial reste évasif sur la question. Voir plus bas la question du “regard”.

L’installation est sous-traitée

Il est loin le temps où l’opérateur historique installait la ligne, vous apportait le téléphone et s’assurait du bon fonctionnement. Aujourd’hui ce sont des sous-traitants qui viennent chez vous. En général, l’équipe est constituée… d’un seul agent ! Pas simple d’être efficace quand l’agenda est serré !

Cela permet parfois un peu facilement à Orange de se défausser sur un sous-traitant ou à l’inverse au sous-traitant de dire que le dysfonctionnement vient de l’opérateur…

Il n’est pas certain que déléguer ainsi soit toujours facteur de qualité. Des témoignages racontent comment dans certains lieux les branchements sont faits à la va vite et les câbles mal rangés dans des conditions qui ne garantissent pas la pérennité. Certains élus notamment s’en sont émus. Il y a de l’argent public dans ce déploiement.

Cela suppose pour “le client” une vigilance particulière.

L’exemple des deux premières installations ratées :

  • avant la pandémie, mon secteur étant éligible à la fibre, j’avais donc pris rendez-vous via mon fournisseur Orange.
    • première venue d’un technicien. Celui-ci s’assure que tout est bon côté distribution extérieure et arrivée au niveau d’un poteau. Comme nous ne trouvons pas le regard de la maison , il tente de faire passer une aiguille (un câble rigide) pour s’assurer que la fibre passera dans le fourreau. Je me retrouve devoir aider le technicien… Mais ça coince. L’option étant de retirer l’ancien câble au risque de perdre toute connexion, l’opération est arrêtée. Le technicien évoque toutefois la possibilité de passer en aérien si besoin. Il part…
    • deuxième venue d’un technicien. C’était une vendredi après-midi. Si je peux donner un conseil, n’acceptez pas de rendez-vous le vendredi après-midi ! Le technicien avait sa semaine dans les pattes, il n’avait pas envie de se fatiguer. Il s’est contenté de râler sur l’absence de “regard” et est parti au bout de 20 minutes.

Derrière ces épisodes, pas mal de temps perdu au téléphone avec Orange. Jamais le même interlocuteur… il faut savoir répéter son histoire.

La relance – l’appel du commercial d’Orange

Un commercial dont le travail est de promouvoir la fibre m’a contacté le 11 octobre. Très dynamique et résolu. Il a pour mission d’implanter la fibre. Il a compris dit-il les problèmes antérieurs et m’assure que le technicien aura tout son temps pour trouver la solution.

Il existe deux options : se contenter du raccordement et brancher soi même la box et les appareils. Faire effectuer le branchement de la box et l’installation complète. Le coût est de 89 euros dont 50 pour le technicien. Je comprends clairement qu’il y a là une forme de “motivation” supplémentaire pour le technicien. Du coût l’installation n’est plus tout à fait gratuite… mais c’est l’option que je vais choisir me disant que cela permettra une “garantie” de résultats de “visu” et m’éviterait de passer du temps avec Orange si je devais constater un jour après que ça ne fonctionne que peu ou mal…

Nous prenons rendez-vous… le commercial commence par se tromper de date. Un rendez-vous est pris pour le 3 novembre.

À la recherche du regard perdu

M’étant entretenu du problème avec le propriétaire de la maison, il me confia les plans. En effet, impossible de trouver le regard. J’espérais juste qu’il n’était pas sous le mur de la propriété.

Un simple trait de feutre dessinant le passage de la gaine, il était difficile d’imaginer où serait ce regard. C’est en recoupant à partir d’autres côtes que j’ai évalué où il pourrait se trouver…

Je n’ai pas été déçu car le fameux regard était caché sous près de 40 cm de terre sèche et traversée de racines… merci au précédent propriétaire d’avoir caché un regard qui doit pourtant rester toujours accessible !

La gaine est là et le câble pour l’ADSL. Donc en principe, le problème du regard est résolu.

Cette petite aventure montre en tout cas la nécessité de préparer les choses avant la venue du technicien car il faut tout de même du temps pour creuser.

La confirmation de commande – 12 octobre 2021

Outre la confirmation du rendez-vous, l’opérateur permet de suivre la commande.

Dans les prochaines étapes, il est prévu :

  • l a livraison directe de la LiveBox 5 à domicile

à suivre !

La livraison de la Livebox 5 – 13 octobre 2021

Effectuée à domicile, la livraison de la Livebox a été effectuée par Colissimo.

L’emballage est de qualité. La box est livré avec un guide et une petite carte qui comporte le code d’accès de la Wifi.

Il est rappelé de ne pas la brancher avant l’activation du service. En même temps sans l’installation de la fibre ni de la prise dédiée, ça ne me serait pas venu à l’esprit.

Cette nouvelle box ne fonctionne pas sans la fibre. Elle se veut plus performante et écoresponsable.

Préparer l’arrivée de la fibre au niveau de son ordinateur et des câbles – jeudi 14 octobre 2021

Le commercial s’est bien gardé d’évoquer le sujet. Mais pour profiter pleinement de la fibre, c’est à dire du débit conséquent qu’elle autorise, il faut disposer de câbles Éthernet adaptés et que l’ordinateur soit récent ou dispose d’une carte réseau capable de supporter le débit autorisé par la fibre. De plus, l’ordinateur étant loin de la box, j’utilise le courant porteur en ligne avec des prises CPL qui doivent aussi être compatibles avec la fibre afin d’optimiser la réception.

À la maison, je dispose d’un ordinateur déjà ancien. C’est un ordinateur de bureau avec une tour. L’avantage, c’est qu’on peut ajouter des éléments par “emboîtement” à la carte mère.

Avez-vous déjà ouvert la tour de votre ordinateur ?

De temps en temps, c’est une bonne chose que d’enlever la poussière… mais surtout, on peut aisément ajouter ou enlever des éléments comme un disque dur etc. C’est l’avantage des ordinateurs de bureau avec une tour sur les “tout en un” ou les portables… Vous pouvez bricoler et ajouter des éléments.

Il faut juste faire attention notamment à ne pas briser un élément ou produire de choc électrique : alors on débranche avant d’ouvrir et on met des gants…

Mais vous verrez que l’on dispose encore d’espaces où l’on pourra ajouter divers éléments sur la carte mère sans changer de machine ni de carte mère… et cela pour des coûts assez réduits en général.

Vous verrez également qu’il existe de nombreux tutoriels en ligne. On sait s’entraider encore notamment chez les adeptes du “libre” !

Une carte réseau Éthernet

J’ai donc commandé pour une trentaine d’euros une carte réseau adaptée.
Cette carte doit être compatible à la norme réseau 10/100/1000 Mbits/s.

Bien choisir son câble Éthernet

Deux points comptent :

  • un câble en bon état (pas plié, pas abîmé)
  • un câble permettant le débit de la fibre au moins 5E mais pour vous prémunir et puisque ça ne coûte pas plus cher il est conseillé d’utiliser un câble de catégorie 7

Des CPL adaptées.

On peut utiliser le Wi-fi mais selon les configurations et pour favoriser un meilleur débit, le courant porteur en ligne ou CPL peut-être préféré. Là aussi, il faut disposer d’un équipement récent compatible.

Bien entendu, le débit optimal sera conditionné par différents facteurs et il faut savoir qu’il y aura forcément un écart entre les annonces et le réel en fonction de différentes variables qui peuvent jouer et qu’il n’est pas toujours aisé d’identifier.

Contrairement à ce que j’ai lu sur Internet, il n’est donc pas nécessaire d’acheter un nouvel ordinateur pour profiter pleinement de la fibre !

J’installe une nouvelle carte réseau Éthernet – samedi 16 octobre 21

Retrouvez la fiche décrivant cette installation simple et facile dont il serait dommage de se priver !

Partagez si vous aimez !

Par Vincent Breton

Vincent Breton anime plusieurs blogs. Il s'intéresse au numérique et notamment au monde du "libre" depuis de nombreuses années. Il a exercé plus de quarante ans dans l'enseignement. Après avoir été responsable d'une équipe mobile de liaison (EMALA), il est devenu formateur pour les enseignants et a lancé le site "Prepaclasse" qui connut une certaine renommée. Comme inspecteur de l'Éducation nationale dans le premier degré, il a été chargé de la mission départementale relative au numérique à Paris, dans le Finistère et dans les Hautes-Alpes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.