Que faire une fois l’installation de Linux UBUNTU effectuée ?

Publié le Catégorisé comme Installer Ubuntu

Voilà ! Votre ordinateur a démarré et vous avez maintenant la distribution UBUNTU installée.

Cette distribution ne demande pas un entretien conséquent mais vous aurez d’abord à vérifier que “tout est à jour”, que vos périphériques sont à votre main et que vous pourrez lire les différents formats d’images et de sons.
Ensuite, vous devrez identifier et installer si elles manquent, les applications dont vous aurez besoin.
Comme lorsqu’on prend possession d’une nouvelle maison, vous aurez à regarder du côté des “rangements” des différents fichiers et “la décoration” (comment vous souhaitez positionner les différents éléments, le choix du papier peint etc. )
Pour ces phases vous aurez toujours le choix d’enrichir, supprimer, modifier un choix initial et donc de vous approprier progressivement l’outil.

1. On vérifie que le système dispose des dernières mises à jour

Ce qu’il vous faut :
– une connexion à l’Internet
– le mot de passe

Ubuntu propose deux façons de mettre à jour la distribution et les applications :

a) en utilisant ce que l’on appelle une ligne de commande et un “terminal” directement depuis le bureau d’accueil

b) en utilisant un logiciel appelé “gestionnaire de mise à jour” que l’on peut paramétrer ensuite à sa guise en autorisant d’ailleurs un certain nombre de mises à jour automatiques.

A la différence de Windows, le processus est en général beaucoup plus rapide et transparent.

Pour résumer, des “paquets” sont installés.

a) en utilisant le terminal : méthode simple recommandée

  • clic droit souris n’importe où sur l’écran du bureau
  • descendre jusqu’à “ouvrir un terminal”

terminal
  • le terminal s’affiche
  • les informations écrites sont celles relatives à l’ordinateur et au nom de la personne autorisée à l’administrer
  • on écrit la première commande qui va aller chercher si des paquets sont à mettre à jour : sudo apt update
  • immédiatement, le mot de passe que vous avez choisi à l’installation et qui permet d’arriver sur le bureau doit être entré
  • dans mon cas, tous les paquets sont à jour, mais vous aurez probablement quelques paquets à mettre à jour
  • vous allez entrer une nouvelle ligne de commande
  • entrez simplement : sudo apt upgrade
  • suivez les instructions
  • la mise à jour est automatique et plus ou moins rapide selon votre votre vitesse de connexion
  • il se peut mais ce n’est pas obligatoire que l’on vous demande de redémarrer la machine

b) en utilisant le gestionnaire de mises à jour

Le gestionnaire de mises à jour est une application graphique que vous allez trouver avec les autres applications. Son icone le plus souvent ressemble à un grand A dans un cercle

  • ce gestionnaire doit être configuré de façon à effectuer les opérations de mise à jour en fonction de vos besoins
  • Nous n’allons pas voir immédiatement toutes les fonctionnalités mais certaines utiles pour démarrer
  • en ouvrant le gestionnaire vous allez voir plusieurs onglets
  • vous pouvez cocher les propositions souhaitées et surtout le premier
  • choisissez votre serveur dans la liste déroulante (prendre à proximité est une bonne idée )
  • un onglet évoque les autres logiciels, cochez “mises à jour recommandées et de sécurité
  • l’onglet livepatch est à cocher : il permet des mises à jour sans redémarrer le système (je ne l’ai pas coché car ma version n’est pas une version longue et stable, mais vois faites-le ! )
  • Ne cochez pas pour l’instant l’option relative aux “pré-versions” car ce sont des versions moins stables (je le fais ici par goût de la nouveauté )

Le système saura se mettre à jour et il le fera aussi pour les applications installées comme Firefox ou Libre Office.

2. On vérifie le fonctionnement des périphériques

Selon vos équipements, vous aurez à vous assurer qu’ils sont bien reconnus .

Par exemple , je dispose :

  • d’une imprimante EPSON déjà ancienne
  • d’une souris et d’un clavier sans fil
  • d’une carte son externe et de hauts-parleurs…

Tout s’est connecté et a été reconnu automatiquement . Parfois, il faut se lancer dans la recherche d’un pilote d’imprimante soit en passant par la recherche automatique soit en allant sur les sites des constructeurs.

C’est le moment de cliquer en haut à droite dans la fenêtre “paramètres” de votre bureau. Dans le menu de gauche vous allez retrouver les différents périphériques.

3. On installe des extensions qui vont permettre de lire tous les fichiers sons, vidéos, images mais aussi d’ajouter des fonctionnalités à votre bureau

  • ouvrir le terminal par un clic droit de la souris
  • taper :

1sudo apt install gnome-tweak-tool
  • le terminal va vous redemander un mot de passe , c’est normal ! puis après cette installation tapez
1sudo apt-get install chrome-gnome-shell

  • ensuite : ouvrez Firefox et installez l’extension “Intégration à Gnome Shell”
  • vous pourrez ouvrir un compte et installer des extensions en fonction de vos envies. Par exemple j’ai installé des icones pour le bureau :

Desktop Icons NG (DING)

by rastersoft

Pour lire différents médias installez ce que l’on appelle des codecs :

sudo apt install ubuntu-restricted-extras 

N’ayez pas d’inquiétude, si en fonction de vos besoins des éléments manquaient, il sera toujours temps d’en ajouter.

La philosophie n’est pas de créer une usine à gaz compliquée, mais d’installer ce dont on a besoin au fur et à mesure.

4. On “fait le tour” des applications déjà disponibles

A la base vous allez trouver déjà en place :

  • LibreOffice 6.4 équivalent de la suite Microsoft Office
  • Firefox 74.0 navigateur sécurisé
  • Thunderbird 68.6.0 pour vos comptes de messagerie
  • Gimp 2.10.18 qui permet de traiter les images

On peut installer des applications soit directement par ligne de commande, soit en allant dans le “magasin” (elles sont toutes gratuites ! ) qui liste ce qui est installé , vous fait des propositions classées par thèmes etc.

Il n’y a qu’à cliquer ! On installe et si l’application n’intéresse plus, il suffira de revenir cliquer pour désinstaller.

5. Configurer ses comptes, son cloud

Ubuntu vous le demandera, vous pourrez configurer vos messageries, vos accès au cloud … Si vous avez manqué cette épisode, vous repartez dans les “paramètres” puis dans “comptes en ligne.

Un agenda en ligne peut très bien être intégré et s’afficher en haut de votre écran.
Vous pourrez créer un compte Ubuntu Single One.

Nous reviendrons plus tard sur l’intérêt de veiller à des sauvegardes sur le cloud, un disque dur, un serveur…

6. Range ton dossier personnel !

  • Bien entendu chacun rangera ses fichiers comme il l’entend, mais vous découvrirez le “dossier personnel” dans lequel sont classés les documents, les vidéos, les musiques, les images etc.
  • Vous pouvez bien entendu créer autant de sous dossiers que vous le souhaiterez et certains pourront être partagés si vous avez un réseau.
  • On peut déplacer les dossiers et fichiers qu’ils contiennent par un glisser déposer.

7. Un joli bureau

Toujours dans paramètres >apparence vous choisirez vos couleurs de fenêtres, la place de la barre du dock (en bas ? à droite ? à gauche ? )

Dans l’onglet >arrière plan : vous choisirez celui qu’il vous plaît sachant que vous pourrez en ajouter d’autres.

Il existe diverses extensions qui permettent de transformer l’ergonomie du bureau.

On peut par ailleurs accepter ou refuser les notifications de certaines applications ou leur démarrage automatique avec l’ordinateur.

Ces éléments ont-ils été clairs ? N’hésitez pas à faire part de vos questions !

Partagez si vous aimez !

Par Vincent Breton

Vincent Breton anime plusieurs blogs. Il s'intéresse au numérique et notamment au monde du "libre" depuis de nombreuses années. Il a exercé plus de quarante ans dans l'enseignement. Après avoir été responsable d'une équipe mobile de liaison (EMALA), il est devenu formateur pour les enseignants et a lancé le site "Prepaclasse" qui connut une certaine renommée. Comme inspecteur de l'Éducation nationale dans le premier degré, il a été chargé de la mission départementale relative au numérique à Paris, dans le Finistère et dans les Hautes-Alpes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.